D9CM4 SOICIOLOGIE DES MEDIAS (ACT.N°1_BIOGRAPHIE_MEDIA)

BIOGRAPHIE MEDIA

NGANKO NKWILANG Alain

Etudiant chercheur, inscrit en Master 2 Pro. AIGEME-IFD

Titulaire d’un Master en Psychologie Sociale des Organisations

Officier de Police 2è Grade, Chef de Cabinet de l’IG N°5 (DGSN)

Niveau académique : BAC+5

Inscrit en Master Pro AIGEME-IFD. Promotion 2011-2012.

 

 

 

 

 

Né le 13 Août 1977 à Yaoundé (Cameroun), je fais mes premiers pas au cours des années quatre-vingt dans plusieurs écoles maternelle et primaire respectivement à Yaoundé, Bertoua et Bangangté. En 1990, je suis titulaire d’un  Certificat d’Etudes Primaires
Elémentaires (CEPE) obtenu à l’Ecole CEBEC de Mfetom (Bangangté). Des années quatrevingt-quatorze à quatre-vingt-dix-sept, j’obtiens tour à tour le Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) au Lycée Classique de Bangangté, le Probatoire Technique en Froid et Climatisation (F5) puis le Baccalauréat F5 avec mention Assez-bien au Lycée Technique Canadien de Bafoussam.
Après un tour dans les Universités de Douala et de N’Gaoundéré où j’en sors
nanti du Diplôme d’Etudes Universitaires Général (DEUG) en Mathématiques, Physique et Chimie (MPC) vers les années 1997 à 1999, je réussi au concours d’entrée à l’Ecole Nationale Supérieure de Police de Yaoundé en fin d’année 2000 et, j’en sors deux ans plus tard nanti du diplôme d’Officier de Police judiciaire avec une mention « Bien » et classé Major de ma promotion.
Les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication aidant, je
me familiarise davantage à l’outil informatique et, pour des raisons de recherche, je me lance dans la promotion des droits des enfants auprès de l’Unicef et du Ministère des affaires Sociales. C’est ainsi que je passe pour être en cinq ans une personne ressource en la matière, d’où mon engouement pour une continuité des études.
En 2005, je m’inscris au département de psychologie de l’Université de Yaoundé I et je décroche cinq ans après un Master en Psychologie Sociale des Organisations, ce qui me confère auprès de l’UNICEF, du PNUD et d’autres organismes connexes une place de choix comme Consultant et/ou Expert. Ce diplôme va m’offrir le privilège d’être retenu comme candidat au Master 2 Pro AIGEME-IFD actuel à l’Université Paris3 Sorbonne Nouvelle en 2011.
Conciliant emploi et recherche, malgré des efforts considérables qui restent à
faire, je suis soumis à la Délégation Générale à la Sûreté Nationale (DGSN) aux tâches assez complexes, d’autant plus que la DGSN est un organisme public  traitant des questions de sécurité nationale et transnationale, offrant des services de protection, de renseignement et de contre-espionnage. Je consacre la  plus grande partie de ma carrière à la recherche et les médias (télé, vidéo, info, web, etc.), malgré leurs influences plus ou moins considérables, m’aident dans ma progression au fur et à mesure que les choses avances. Mes aptitudes
scientifiques et technologiques (car il faut l’avouer, je suis autodidacte en informatique et pour toute la cohorte de recherche que je mène sur le Web ou sur internet), bien que nécessitant des améliorations, m’ont permis tour à tour d’exercer comme cadre chargé de la maintenance à la Cameroon Air Line (CAMAIR) et à la Régie des Chemins de Fer du
Cameroun (REGIFERCAM).
A travers les mécanismes divers dérivant de l’usage des outils médias, j’obtiens
plusieurs certifications en ligne dans le domaine des langues (Anglaise/Latin) et des technologies nouvelles.
Centrée sur la satisfaction de mon entourage professionnel et extra-professionnel, la considération que je porte à chaque entité me fait imaginer et mettre en exergue des stratégies de conquête de toutes formes de scénarios possibles, en vue de la création d’outils et de supports médias adaptés aux services et à leurs publics. Je développe des contenus pouvant renforcer les liens entre les services et donner une crédibilité aux outils ainsi développés.
Il faut dire que tout ce parcours a été marqué par une multitude de mise en scène technologique reposant sur le développement. Une dynamique visant à quitter l’archaïsme des outils (qui ont concouru à une époque à mon épanouissement scolaire et académique) à une révolution technologique (marquée par l’accroissement des connaissances personnelles dans le domaine des NTIC) restent pour moi une priorité. A titre d’illustration, il faut dire que tout était manuel, la notion d’ordinateur venait à peine d’entrer dans les esprits et tout semblait surprenant à mes yeux. Suite à toute la propagande faite durant ces dernières années, l’acceptation de ces nouveaux outils restait difficile pour moi mais, après avoir mis du temps à rechercher les éléments importants pouvant m’accompagner dans la structuration réelle de ma pensée, de profonds changements structurels sont survenus entre temps, modifiant ainsi mon paysage médiatique, socioculturel, socioéconomique et académique. Ce justifiant ainsi les influences majeures qui ont été opérées dans ma progression, notamment à travers la télévision, la radio diffusion, l’informatique et plus récemment l’internet et tous ses produits dérivés. Une mutation rapide dans mon esprit a favorisé un désir accru de recherche,
l’autoformation, l’excellence de la productivité au sein de mon organisation. Alors, les choix essentiels concernant les médias se sont dès lors déroulés sans que je ne sache même la description historique de ces médias, parfois marqué par la mise en scène des récits recueillis auprès des acteurs qui y ont participé.
En définitive, j’ai appris à manipuler l’outil médiatique (ordinateur, télé-presse,
téléjournal, robot, émetteur-récepteur, GPS et GPRS etc.) et tous les autres outils technologiques qui interfèrent dans ma vie et concourent à ma prise de position dans la société, surtout si c’est pour m’aider à améliorer mes performances et à déterminer à chaque problème une valeur ajoutée pour sortir de l’impasse.
Voilà ainsi tracé le portrait médiatique d’un homme qui reste humble, sobre,
dévoué et disposé à rendre satisfaction quand le besoin se fait sentir./-

Publicités